Témoins de Jéhovah

Trois grandes options pour en sortir une fois baptisé !

1) « Disparaitre » en ralentissant les réunions, la prédication, et autres activités « théocratiques » jusqu’à devenir inactif.

Les ➕

– Pas d’ostracisme : les liens familiaux sont a priori conservés.

Les ➖


– On reste Témoin de Jéhovah officiellement.
– Les anciens peuvent continuer à nous mettre la pression.
– Possible sentiment d’hypocrisie, de vivre une double-vie.
– Difficulté à garder son but réel secret.

2) Remettre une lettre de retrait volontaire

Les ➕

– C’est clair et net...
– Respect de son intégrité
– Si la lettre est bien rédigée, il n’y aura plus de contact de la part des anciens.

Les ➖

– Ostracisme
– Une certaine « violence » psychologique.

3) Commettre un péché qui vaut l’exclusion ou se « retirer volontairement » en s’associant à une église, par exemple.

Les ➕
– On évite de se soumettre aux règles de l’organisation en remettant une lettre de retrait.

Les ➖
– Peut nuire à son intégrité
– Convocation à un comité de discipline religieuse et pression des anciens.
– Rumeurs accrues
– Ostracisme

On peut aussi combiner plusieurs de ces solutions, bien évidemment.

Quoi qu’il arrive, la préparation est fondamentale. Entre autres chose, il faut :

– S’assurer de sa sécurité matérielle une fois sorti (emploi, logement, etc.)
– Se refaire un réseau en dehors de l’organisation
– Redécouvrir le « monde » en se sensibilisant à des sujets de société et en prenant position
– Se rebâtir un nouveau système de croyances et de repères
– Consulter un professionnel de la santé mentale
– Rester discret et s’assurer de ne pas laisser d’indices derrière soi (effacer l’historique de navigation, utiliser un faux compte Facebook, etc.)

Source : https://www.facebook.com/laVoixDesExTJ/

Flyers de prévention sur les Témoins de Jéhovah
« Ce que vous devez savoir sur eux « 

Dix conseils pour sortir des Témoins de Jéhovah

(sous-titres en français dans paramètre)

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :